Euro 2016 : plus de 1 000 policiers mobilisés à Marseille

La Préfecture de Région a présenté le dispositif de sécurité qui sera déployé durant les quatre semaines de l’Euro 2016 à Marseille.

police

Marseille accueillera six matchs au cours de cet Euro 2016, dont un avec les Bleus dès le 15 juin contre l’Albanie.  Pour le reste, le programme du Stade vélodrome comprend un Angleterre-Russie en ouverture le 11 (21 heures), un Islande-Hongrie le 18 juin (18 heures), un Ukraine-Pologne le 21 (18 heures), un quart de finale le 30 juin et une demi-finale le 7 juillet, peut-être avec la France dans l’hypothèse où celle-ci aurait terminé première de son groupe à l’issue de la première phase,  et remporté ses deux matchs suivants.
jeudi matin, lors de la présentation du dispostif de sécurité déployé pour la compétition, le préfet de région a décliné par le détail les précautions qui seront prises durant près de quatre semaines pour assurer la protection des centaines de milliers de supporters attendus dans la Cité Phocéenne. Comme les autres villes hôtes de cet Euro, Marseille accueillera une Fan Zone à l’intention de ceux qui sont dépourvus de billets pour se rendre au stade. Ce périmètre spécial et fermé, mis en place sur la plage du Prado, sera le plus importante de France après celle de la capitale, Paris. La Ville y dépêchera ses policiers municipaux et jusqu’à 650 agents de sécurité. Sur place, les supporters adverses ne seront pas mélangés mais répartis dans deux compartimentes très délimités de 40 000 places chacun. Des fouilles seront effectuées à l’entrée, complétées par un système de vidéosurveillance et de détection de métaux.
Afin de prévoir une réponse pénale rapide en cas d’incidents, le procureur de Marseille a également annoncé le doublement de la capacité de comparution immédiate au palais de justice.

Enfin, les services de l’Etat vont mobiliser 1 000 policiers pour sécuriser les abords du stade Vélodrome les soirs de matchs.
« Il y a bien sûr le risque terroriste qui reste présent: c’est pour cela qu’on a demandé que les fouilles, les palpations à l’entrée de la fan zone et du stade soient renforcées » a précisé le préfet de police Laurent Nuñez.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse